L'exploration martienne

|

30/04/2015

L'exploration martienne

Depuis que l'homme envoie des engins dans l'espace, Mars, la planète rouge, est l'un de ses objets d'observation favori. Et pour cause : l'histoire de la formation et de l'évolution de cette petite sœur de la Terre nous raconte celle de notre propre planète. Découvrez en image les missions martiennes et leurs enseignements.

Surveiller la banquise

Grand Canyon

Valles Marineris, vue ici en 1976 à partir d’images de la sonde américaine Viking Orbiter, en orbite autour de Mars. Cette faille de 4000 kilomètres de long et de 10 kilomètres de profondeur, résulte de la rupture de la croûte suite à une accumulation de magma souterrain. A l'ouest, on aperçoit la chaîne des trois volcans de Tharsis (les taches rouge foncé).

© NASA/JPL-Caltech
Super vision

Premier pas

Sojourner a été le premier à poser ses roues sur Mars, le 4 juillet 1997. Le rover de la mission américaine Pathfinder devait prouver l'intérêt d'envoyer des robots sur Mars. Mission accomplie. Il a collecté des centaines d'images et d'analyses de roches et ouvert la voie à plusieurs générations de robots.

© NASA/JPL-Caltech
Haute précision

De l'eau !

La sonde américaine Mars Odyssey, lancée en 2001, avait pour mission de trouver l'eau sur Mars. Gagné ! Ses instruments ont mesuré la présence d'hydrogène, et donc d'eau (en bleu) à différentes saisons. Il y en a partout ! Sur cette image, la glace carbonique au pôle Nord masque l'hydrogène en sous-sol alors que le Pôle Sud, en été, est très riche en eau.

© NASA/JPL-Caltech
Un séisme en image

Calotte polaire

La glace des pôles martiens est composée de dioxyde de carbone gelé. En automne, le gaz carbonique se condense sous l'effet du froid pour former une calotte gelée ; au printemps, il se sublime, c'est-à-dire qu'il passe de l'état solide à l'état gazeux. La glace disparaît. (Mars Reconnaissance Orbiter, avril 2012).

© NASA/JPL-Caltech/University of Arizona
Eruption volcanique

Chaud

La sonde européenne Mars Express, lancée en 2003, a découvert la preuve que Mars a été une planète habitable, c'est-à-dire dotée d'une atmosphère humide et chaude, apte à accueillir une forme de vie. Cette preuve ? La présence d'argile, ici signalée par les zones claires dans la région de Marwth Vallis.

© ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
A l’aide !

Impact

Atterrissage forcé pour le ou les météorites qui ont laissé cette trace sur Mars ! Longue de 78 kilomètres, cette saignée observée par la sonde européenne Mars Express, témoigne que les météorites ont activement contribué à façonner le sol martien.

© ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Naufrage

Copie

Curiosity, le dernier rover envoyé sur Mars en 2012, possède plusieurs doubles sur Terre. Par exemple, Scarecrow, une maquette dépourvue d'instruments, qui sert à tester la mobilité du robot. Ici, on évalue sa capacité à escalader les dunes du désert de Mojave, en Californie.

© NASA/JPL-Caltech
Pollution marine

Fumée

Drôle de traîne, photographiée par la caméra haute résolution de la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter, en 2012, au nord de Mars. Il s'agit d'un tourbillon de poussière soulevé par le vent martien.

© NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
Des centaines d’antennes

Martiens

Sur cette image prise par la sonde Viking orbiter en 1976, les ombres donnent à une colline de plus d’un kilomètre de long la forme d'un visage. Cette image a fait le tour du monde et alimenté l'imaginaire de ceux qui voulaient y voir une construction martienne.

© NASA
Photo de famille

Lit

Cela ne fait plus de doute : ici coulait une rivière. La caméra juchée sur le mat du robot Curiosity a capté, en 2013, cette image typique de l'érosion par un cours d'eau. La roche a été usée par les flots, qui ont également déposé des sédiments.

© NASA/JPL-Caltech/MSSS
Photographe de l’espace

Bleu

Cette image en fausse couleur, prise par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter en 2013, montre l'impact d'une météorite fraichement tombée (entre 2010 et 2012) et les traces laissées par les matériaux projetés tout autour.

© NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
Liaison permanente

Petits cailloux

Qu'est-ce qui a façonné ces petits cailloux ronds, de quelques millimètres de diamètre, appelés sphérules, et découverts en 2011 par le robot Opportunity ? Différentes théories sont avancées : une éruption volcanique ? L'impact d'une météorite ? L'eau ?

© NASA/JPL-Caltech/Cornell/U.S. Geological Survey
Liaison permanente

3D

Grâce à son système de caméras stéréo haute résolution, la sonde Mars Express prend des images qui servent à modéliser la surface martienne en trois dimensions et ainsi obtenir des vues spectaculaires, en relief.

© ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Liaison permanente

Selfie

Curiosity, dernier des sept engins à avoir atterri sur Mars (lui c'était en 2012), est un véritable labo roulant. Son nom de mission est d'ailleurs Mars Science Laboratory (MSL). L'un des ses instruments phares, ChemCam, qui analyse les roches à distance, est en partie français.

© NASA/JPL-Caltech/MSSS
Liaison permanente

Marathon

Initialement programmé pour une mission de 3 mois, le rover américain Opportunity, lancé sur Mars en 2004, est encore actif. Le robot a parcouru l'équivalent d'un marathon olympique (42,2 km) lorsqu'il a atteint, le 24 mars 2015, une petite vallée désormais baptisée Marathon Valley.

© NASA/JPL-Caltech/MSSS/NMMNHS
Défilement auto | Son
Partager le diapo
Crédits

Production et réalisation

Agence SapienSapienS

Développement Web

nibelune pour SapienSapienS

© 2015 – SapienSapienS - CNES